www.laurentchehere.com.html

Max - 2013


The « American Hotel » neon sign, a name synonym of modernity, is here only a souvenir of a past era and witnesses the work of time. The tourism board has lost its stars. The paint on the wall is decrepit. A closer look, and it seems dedicated to another clientele. On the first floor there is a tribute to the movie « Max and the Junkman, by Claude Sautet with Romy Schneider and Michel Piccoli, telling the impossible love story between a cop and a prostitute.


Sur l’enseigne lumineuse, “Hôtel Américain”, un nom synonyme de modernité souvenir d’une époque révolue, ne cache plus le travail du temps. La plaque de Tourisme a perdu ses étoiles. La peinture au mur de l’escalier est décrépie. En regardant de plus près, il semble maintenant voué à une autre clientèle a la recherche de plaisir tarifé. Au premier étage, Romy Schneider nous rejoue pour l’éternité “Max et les ferrailleurs” de Claude Sautet ou l’histoire d’amour impossible entre un flic et une prostituée.

Flying_Houses_-_Nature_morte.html
Flying_Houses_-_Le_Petit_Journal.html
FLYING_HOUSES.html

Detail